La Lune et le Miel – Lynda Lemay

Une des chansons de Lynda Lemay que j’adore… Avec « Alphonse », avec « La centenaire », et puis « Ma plus belle déception », et puis, et puis…

Ecouter la chanson

T’avais peut-être quatorze ans
T’avais encore la tête velue
T’avais des clotûres plein les dents
La première fois que je t’ai vu

Tu jouais encore avec ta fronde
Je jouais encore à la marelle
Quand on s’est promis mer et monde
Et puis le lune et puis le miel

Tu as été mon premier homme et moi, ta première pucelle
Et c’est sur la banquette arrière
De la voiture de ton pière
Que j’priais Dieu pour qu’y m’pardonne d’être déjà en train de faire
Ce qui, pour moi, ne pouvais être
Que de l’amour éternel

T’étais peut-être en train de jouir
Ou peut-être en train de muer
Quand tu m’as dit « Ca fait plaisir
D’savoir que l’on est le premier »

Un peu jaloux, un peu conscient
Qu’aimer toujours ça dure longtemps
Surtout quand on a quatorze
Et qu’on a toute la vie devant

T’avais le crâne dégarni quand je t’ai vu y a quelques jours
T’es déménagé près d’ici
T’as des clotûres dans ta cour
Tu jouais encore comme un gamin à faire le tour de ta maison
A faire le tour de ton jardin
Sur un p’tit tracteur à gazon

T’avais peut-être 34 ans
Et encore une bonne dose de charme
T’avais la garde de tes enfants
Mais t’avais pas gardé ta femme

Moi j’étais plus ronde et plus blonde
Sans aucun doute, un peu moins belle
J’n’avais connu ni mer ni monde
Et ni la lune et ni le miel

J’étais là, devant ta demeure, plantée comme un grand tournesol
T’es descendu d’ton p’tit tracteur
Tout en sueur, en camisole
Tu m’as fait le coeur tout crispé et le visage tout écarlate
Quand ton sourire m’a dévoilé
Ta belle rangée de dents droites

On est sorti de nos trentaines
On a rechaussé notre jeunesse
Dans une voiture qu’étais la tienne
On s’est aimé, à toute vitesse

T’étais peut-être en train de jouir
Ou peut-être en train de pleurer
Quand tu m’as dit « Ca ferait plaisir
D’savoir que je serais le dernier »

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Etienne

     /  mars 17, 2007

    Je m’apelle Etienne

    Je souhaiterais me procurer les paroles
    Des certaine chansons de la comédie musicale
    Un éternel hiver de Lynda Lemay
    Dont voici les titres ci dessous
    A qui m’adresser pour les obtenir ?
    Je vous remercie de tout cœur
    De l’aide que vous aurez la bonté de m’accorder

    Si j’le rends si malheureux
    La bouche comme une serrure
    C’est un rêve
    Un éternel hiver
    Si j’avais su

  2. Maud

     /  mars 18, 2007

    Tu peux trouver les paroles du spectacle « Un éternel hiver » au lien suivant :

    http://musique.ados.fr/Lynda-Lemay/ Un-eternel-Hiver-alb4590.html

    Voilà Etienne, heureuse de rendre service à un fan si poli !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :