Festival médiéval de Bayeux

Musique médiévale

Bâton du diable, diabolo et drapeaux.


(Drapeaux)

Déjà la ville est trop charmante. Une petite ville jolie c’est rare, enfin de mon avis. Du soleil, des gens aux terrasses des cafés, des passants tranquilles. Puis des musiques peu communes dans ce contexte : tiens, j’ai tendu l’oreille ! Au fur et à mesure nous voyons passer des gens costumés à la mode du Moyen-Age. Monsieur, enlève ton tatouage ça se faisait pas à l’époque ^^. Le festival médiéval c’est bien sûr un marché (sandales, costumes médiévaux, objets artisanaux – pierre taillée, plomb moulé, épées… – gourmandises – hmm le bon caramel). Le capitalisme est partout ;-). Mais c’est surtout des spectacles et de la musique. Spectacles vivants et interactifs, qui devaient exister comme tels au Moyen Age, comme il se perd désormais aujourd’hui dans la grande « classe » à laquelle on s’oblige ? Enfin en tout cas on avait le droit de huer le joueur de diabolo lorsqu’il faisait tomber son instrument :-p. Les métiers artisanaux anciens étaient représentés également, et nombreux étaient les badauds à observer avec attention le travail du fer, la taille de la pierre à laquelle les enfants pouvaient s’essayer, le travail du bois. On a pas pu tout voir, dommage. On a fait un tour dans la cathédrale, dans laquelle les bancs étaient absents et l’ambiance peu silencieuse, eh oui la spiritualité était vécue comme cela à l’époque ; visité la crypte, qui contient des peintures d’anges (pas les angelots enfantins et rondouillards, non, des anges) jouant différents instruments de musique.  Le retour : en train, mollets et rendez-vous obligent. Dire qu’on a mis 15 minutes à faire ce qu’on avait fait en 3h ! La conclusion de ce passionnant récit est que ce fut une épopée palpitante !

Lien : programme du festival

Révolte : un petit tour dans la cathédrale de Bayeux, et qu’est-ce que je vois sur la droite ? Une grosse bouse. Une boutique souvenir avec médailles et cartes postales en plein milieu de ce lieu de prière. Ceux qui ont mis ça là n’ont pas lu la Bible ! Certes il y a des bougies à 1€ un peu plus loin, mais c’est une participation et non un commerce, afin de déposer une lueur au sein même du lieu. Et je ne dis pas tout ça parce que c’est un élément de ma culture, je trouverais tout aussi inadmissible que ce genre de boutique s’implante dans une mosquée ou une synagogue pour des touristes de mes-deux. Ce n’est pas une question d’être croyant ou non, d’être de telle religion ou non, c’est une question de respect. La laïcité implique d’être neutre sur le terrain publique, mais aussi le respect des croyances, particulièrement dans les lieux prévus à cet effet ! J’ai juste envie de prendre l’outil en arc de cercle chez mon oncle qui sert à pousser la bouse de vache hors de la salle de traite, de sacager la boutique et de pousser les détritus sur le parvis.

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. Titln

     /  juillet 7, 2008

    ouuuuh la feinante !!! lol. Non t’as eu raison de prendre le train, le voyage dans le temps ça fatigue !! ça devait vraiment être sympa, vu que le Moyen-Age est connu pour être un temps de fêtes et d’éveil de la musique ! t’as ramené un beau costume j’espère ??? jsuis en train de rêver de robes en lisant le Lit d’Aliènor lol !!! jl’ai presque fini hihi !!!

  2. Cool ! Oui il y avait des costumes moyen-âgeux, mais à mon avis ça devait être bien cher. Le Moyen-Age est connu pour être un temps de regression totale aussi, mais on en a gardé le meilleur forcément.

  3. Titln

     /  juillet 8, 2008

    Temps de régression faut le dire vite !!! bien sûr que le moyen age est connu pour ses périodes sombres dues à la peste, à la guerre de cent ans, et à l’instabilité du pouvoir, mais il faut aussi savoir que c’est une période d’essor de la musique, de l’écriture, de préparation à la renaissance avec la transmission des oeuvres antiques, l’essor architectural du roman puis du gothique, l’évolution de la philosophie et de la théologie… etc… période bien résumée par un historien dans le titre d’un de ses ouvrages : « temps de crise, temps d’espoirs »

  4. Titln

     /  juillet 10, 2008

    bah l’histoire de la bouse colle très bien en fait avec l’époque médiévale, époque où les animaux pouvaient entrer dans l’église, qui servait aussi de refuge et d’abri…

  5. ca ca devait vraiment etre génial !

  6. je viens de tomber par hasard sur tes vidéos et donc ton blog et je tenais à te saluer …
    le diaboliste que l’on à pu huer à Bayeux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :