Parler anglais -To speak english

S’il arrive que des mots français échappent encore de ma bouche, le bain dans la langue est vraiment le meilleur moyen pour progresser, je le savais auparavant et je le constate effectivement. Il y a les mots que l’on apprend jamais en cours scolaires, tels que un torchon, le four, une prise électrique etc, et qui sont vraiment indispensables dans la vie de tous les jours. Il y a ceux aussi dont on ne se souvient plus et qui reviennent en mémoire après vérification dans le dictionnaire toujours à portée de main. Dans tous les cas, ces mots ne seront pas oubliés car utiles. Il y a également toutes les formules orales que l’on apprend pas avant d’être confronté à la pratique, telles que la formule de politesse finissant un e-mail et la manière de dire au revoir à ses amis… Mais ce qui me marque surtout ici est l’aisance en anglais des finlandais ainsi que la majorité des étudiants étrangers présents ici par Erasmus, et la question qui me reste à l’esprit : comment les français peuvent-ils être mauvais en anglais alors que de nombreux nombreux mots sont similaires !

I found several hypothesis, not really answer. Finnish belong to another language family, so they have to learn all the words by heart, when we have sometimes just to say our own words in an english way (I tried several times, when the person to whom I am speaking do a strange face it is misfire, but sometimes it works…). Is it the french educative system ? Here nevertheless Fins start to learn english at 11 only. I must find out about teaching methods. Is it because french is speaking in several world countries ? It is possible, and I feel embarrassed by the fact that finnish are obliged to speak to me in english because I do not know them language. In France, I never met foreigners not able to speak a minimum of french, so it seams that we do not have to make efforts as Fins do. Is it television ? I think in fact that it has a role. Here any movie is dubbed in finnish, on television as on the majority of it at cinema, it is only subtitled. Some say that it is because of a lack of means attributed to that, in any case, hearing english all the time, even without pay attention, must only be beneficial. Ear is very important I think in the language learning…

J’ai trouvé plusieurs hypothèses, pas vraiment de réponse. Le finnois fait parti d’une autre famille langagière que l’anglais, ils doivent donc apprendre tous les mots par cœur quand nous avons juste parfois à angliciser nos mots (J’ai essayé plusieurs fois, lorsque mon interlocuteur fait une drôle de tête c’est raté, mais parfois ça marche)… Est-ce le système éducatif français ? Ici aussi pourtant les finlandais commence à apprendre l’anglais seulement à 11 ans. Il faut que je me renseigne sur les méthodes d’enseignement. Est-ce parce que le français est parlé dans plusieurs pays du monde ? C’est possible, et je me sens gênée par le fait que les finlandais soient obligés de me parler en anglais parce que je ne connais pas leur langue. En France, je n’ai jamais rencontré d’étrangers qui ne parlent pas un minimum de français, il semble donc que l’on ait pas besoin de faire d’effort comme les finlandais le font. Est-ce par la télévision ? Je pense effectivement que cela joue un rôle. Ici aucun film n’est doublé en finnois, que ce soit à la télévision comme la majorité des films au cinéma, ils sont seulement sous-titrés. Certains disent que c’est par manque de moyens attribués à cela, dans tout les cas, entendre de l’anglais tout le temps, même sans y prêter toujours une grande attention, ne peut être que bénéfique. L’oreille est très importante je pense dans l’apprentissage d’une langue…

If it happens that French words still avoid from my mouth, the bath in the language is really the best means to advance, I knew it aupparavant and I really determine it. There are words which we never learn in class, such as dishcloth, oven, plug etc, those kind of words really necessary in everyday life. There is those also whom I do not remember any more and which come back in memory after check in the dictionary always within range of hand. In any case, these words will not be forgotten because useful. There are also all the oral expressions that we don’t learn before being confronted to practice, such as expression of courtesy finishing an e-mail and how to say good bye to your friends… But what it mark me especially is the ease of the finnish in english as the majority of the foreign students present here through Erasmus, and the question which remain in my mind : how french can be so bad in english even though numerous numerous are similar !

Le fait d’être dans un pays où l’on parle une autre langue que ma langue maternelle est une sensation assez étrange. Tout cet environnement qui est si nouveau pour moi et non familier, est le milieu familier, normal, le plus facile à comprendre pour les finlandais ! La sensation est difficile à exprimer, c’est juste étrange. Bien sûr au début il y a les jeux habituels très intelligents consistant à dire des choses dans sa propre langue sachant que les profs ne peuvent pas comprendre (dans ce cas on dit des bêtises ou des critiques en plein cours…). Ce pour quoi il faut se méfier car le français est appris en seconde langue dans d’autres pays parfois, et si nous pouvons être à Joensuu maintenant, des finlandais ont pu aller à Caen aussi…

Being in a country speaking another language than my mother language is a quite strange sensation. All this environment which is so new for me and unfamiliar, is the familial environment, normal, the easier to understand for finnish ! The sensation is difficult to express, it is just strange. Of course at the beggining there used games very clever consisting in speaking about stuff in our own language knowing that the teachers can not understand (in this case we say stupidities or critics in the middle of a course…). That we have to be careful because french is learning as second language in others countries sometimes, and if we can be at Joensuu now, some finnish were at Caen too…

Quand je me promène et parle avec des français, j’ai toujours l’image d’une bulle autour de nous. Une bulle langagière partagée par quelques individus seulement. N’y voyez pas là un quelconque regret,  au contraire je n’aime pas parler français ici alors que j’ai cette opportunité incroyable de m’améliorer dans une deuxième langue et d’apprendre, d’apprendre encore et encore, avec une efficacité bien plus importante qu’en cours d’anglais en France. Et surtout cette capacité me permet de parler avec des gens venus de tous pays. La première chose que cela donne d’être dans ce bain langagier je pense est tout simplement la confiance : on prend petit à petit confiance à parler en anglais, on ne fait plus attention aux fautes sur lesquelles on s’améliore naturellement de toutes façons, et on parle, on ose plus et parler anglais devient plus naturel. La deuxième chose comme je l’ai dit précédemment est que le vocabulaire appris est plus utile et mieux retenu. Mais pour ce qui est des bases, je suis reconnaissante au système éducatif, même si je sais que c’est un devoir et non un privilège d’étudier l’anglais, grâce aux années d’anglais que l’on fait et aux cours où l’on va parfois en soupirant, on obtient pas mal de vocabulaire finalement et de bonnes bases grammaticales. Pour ce qui est de parler français, je le connais déjà, et même plusieurs années passées sans le parler ne me le feraient pas perdre je crois.

When I have a walk and speak with french, I always have the image of a bubble surrounding us. A language bubble shared by some individuals only. Do not see in it any regret, in the contrary I do not like speak in french here while I have this unbelievable opportunity to improve on a second language and learn, learn still and still, with an really more important efficiency than in english course in France. And above all this capacity permit to speak with people from all countries. The first thing it gives to be in this language bath is I think simply confidence : we become little by little more confident in speaking english, we do not pay attention anymore on which we improve in any case, and we speak , we dare more and speaking in english become more natural. The second thing  as I said previously is that the learned vocabulary is more useful and kept in mind. But concerning bases, I am grateful toward educatif system, even if I know it is a duty and not a privilege to study english, thanks to the years spent studying english and to the courses we went in sometimes sighing, we obtained finally a lot of vocabulary and good grammatical bases. Speaking french, I can manage with it, and even several years spending without speaking it would not make me lose it I believe.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :