Dernier jour à Saint Pétersbourg – Last day in Saint Petersburg

On a pu faire une dernière virée avant de repartir vers la Finlande, nous faisant partir plus tard mais nous évitant ainsi la file d’attente à la frontière devant tous les autres bus de touristes.

We were able to make a last trip before leaving towards Finland, so we left later but then we avoid the wait on the border before all other tourists’ buses.

Tout d’abord une petite photo du petit-déjeuner qu’on avait chaque matin. Au menu, pain, viennoiseries, confitures, muesli, yaourt, porridge, jus d’orange, jus de pomme, thé, café, concombres, charcuterie, crudités, fruits, chou-fleur, pancakes, oeufs, viande… Bref, on mangeait ce qu’on pouvait car le seul repas suivant consisterait en un ou deux petits sandwiches, que l’on faisait d’ailleurs honteusement avec la nourriture du matin, sous les yeux peu concernés des travailleurs de l’hôtel, alors c’est bon (on vous avez dit que cette fille sombrerait dans la délinquance dirait Sylvie).

First of all a small photo of the breakfast which we had every morning. In the menu, bread, croissants and similar products, jams, muesli, yoghurt, porridge, orange juice, apple juice, teas, coffee, cucumbers, delicatessen, raw vegetables, fruts, cauliflower, pancakes, eggs, meat… In brief, we ate what we could because the only following meal would consist of one or two small sandwiches, that we made moreover shamefully with the morning food, under eyes little concerned by the workers of the hotel, then it is good (we said to you that this girl would sink into the crime would say Sylvie).

Sur la photo suivante, le but n’est pas de regarder le joli minois qui se reflète dans la fenêtre mais la vieille dame qui traverse la route. Oui, ça c’est la traversée de rue à la russe, il n’y a pas beaucoup de piétons et beaucoup de voitures, et on a pu constater que traverser une rue ici consiste à courir en dehors des passages piétons (qui sont rares) ou à passer entre les voitures bloquées à un bouchon. Le must est que les conducteurs russes sont assez dangereux. Quelle sécurité mes amis !

On the following photo, the purpose is not to look at the attractive face which is reflected in the window but at the old lady who crosses the road. Yes, that it is the russian way of crossing of street, there are few pedestrians and many cars, and we were able to notice that to cross a street here consists in running not on the crosswalks (which are rare) or to pass between cars blocked in a traffic jams. The best is that the Russian drivers are quite dangerous. What a safety my friends!

On continue notre tour en bus, avec la cathédrale Kazanski, que je trouve personnellement… d’un goût particulier ! / We continue our bus tour, with the cathedral Kazanski, which I find personally of a particular taste!

Le théâtre, où ceux qui le voulaient (et qui ont payé…) sont allés écouter un opéra. Cela devait être logiquement un ballet, mais il n’y avait plus assez de places apparemment. Sachant que c’était 30€ d’extra au lieu de 8-12€ à Caen, et que contrairement aux ballets, l’opéra n’est pas une spécialité russe. Il faut faire des choix !

The theater, where those who wanted (and those who paid) went to listen to an opera. It had to be logically a ballet, but there were no more enough places apparently. Knowing that it was 30€ of extra instead of 8-12€ in Caen, and that contrary to ballets, the opera is not a Russian speciality. It is necessary to choose!

.

Nous voici dans la rue du palais que nous apprêtons à visiter, en fond vous pouvez apercevoir la Cathédrale  Saint Isaac. Un des bâtiments sur la droite est l’une des nombreuses résidences de la famille Jusupov.

Here we are in the street of the palace which we get ready to visit, in background you can perceive the Saint Isaac Cathedral. One of the buildings on the right is one of the numerous residences of the Jusupov family.

Les cadenas accrochés au poteau, j’ai tout de suite compris de quoi il s’agissait, car j’ai découvert ça il n’y a pas longtemps dans « Boys Over Flowers », l’adaptation coréenne en série télévisée (= drama) d’un manga japonais. Pour ceux/celles plus particulièrement qui connaissent, c’est quand ils sont sur l’île en vacances… Chaque cadenas représente donc un couple, qui l’a accroché et jeté la clé dans le canal, dans l’espoir que leur amour ne s’échappe jamais comme ce cadenas.

Padlocks were hung on on the post, I understood at once what it was, because I discovered that not long ago in « Boys Over Flowers », the korean adaptation in serie tv (= drama) of a Japanese manga. For those who more particularly know, it is when they are on the island on holidays… Every padlock thus represents a couple, who hung on it and threw the key in the canal, in the hope that their love never escapes as this padlock.

.

Et maintenant place à quelques photos de l’intérieur de la résidence de la famille Jusupov, une des familles les plus riches de Saint Pétersbourg. Dans la salle qui suit, si on se met sous l’arc, le moindre chuchotement est amplifié et perçu dans les autres pièces également, rendant impossibles les secrets d’État ou d’amoureux !

And now let’s see some photos of the inside of the residence of the family Jusupov, one of the families the richest in Saint Petersburg. In the room which follows, if we put ourselves under the curv, the slightest whisper is amplified and perceived in the other rooms also, making impossible the secrets of State or lovers!

Dans un style arabe… Auraient-ils voyagé ?… En fait la famille Jusupov était d’origine arabe et tartare. In an Arabic style… Would they have travelled?… In fact the Jusupov family was of Arabic and Tartar origin.

La salle de réception et bals, avec tout en haut sous la voûte l’emplacement pour les musiciens. The reception hall and of balls, with at the very top under the vault the place for the musicians.

.

Arrive le moment où l’histoire de cette famille croise celle avec un grand H. Raspoutine, vous connaissez son histoire ? Je ne connaissais que son nom. Il était un moine ou du moins se faisait passer comme tel, ayant des pouvoirs de guérison. Nicolas II, alors tsar régnant, eut un fils, Alexis, souffrant d’hémophilie. Sans surprise, laissant les médecins impuissants à le guérir, c’est lors d’un crise qui cette fois aurait été fatale que seul Raspoutine, appelé à son chevet, réussi à soigner le jeune tsarévitch. Ainsi, seul capable de maintenir la santé de Alexis, Raspoutine pris une place de plus en plus importante dans la famille royale et dans les affaires de l’État. Bien sûr, certains nobles éduqués ont vu cette dépendance et cette aveugle confiance de la famille royale dans Raspoutine d’un mauvais œil, y ont vu tous les problèmes de la Russie, et ont programmé l’assassinat de Raspoutine.

The moment comes when the history of this family crosses the one with a big H. Rasputin, you know his story? I knew only his name. He was a monk or at least was said as such, having powers of cure. Nicolas II, the current ruling czar, had a son, Alexis, suffering from haemophilia. Without surprise, leaving the doctors powerless to cure him, it is during one crisis which this time would have been fatal that the only one Rasputin, called to his bedroom, managed to cure the young tsarevich. So, being the only one capable of maintaining the health of Alexis,  Rasputin took a more and more important place in the royal family and in the business of the State. Naturally, certain educated noble persons saw this dependence and this blind trust of the royal family in Rasputin with a bad eye, saw all the problems of Russia there, and programmed Rasputin’s murder.

Felix Jusupov, représenté sur la photo aux côtés de Raspoutine, a participé à cet assassinat, qui s’est déroulé dans les sous-sols de la résidence que nous avons visité. C’était assez glauque d’être sur les lieux d’un crime même ancien, surtout que le crime est particulièrement glauque lui-même ! Felix avait dit à Raspoutine qu’il lui présenterait sa femme, pour je ne sais plus quelle raison, sans doute pour Raspoutine d’étendre son réseau de relations stratégiques. Quand il est arrivé, Félix lui a dit que sa femme était en ce moment à une petite fête avec des amis, et il le prie donc de patienter le temps qu’elle arrive et l’invita dans les sous-sol de la résidence pour un petit repas. Les bruits de la supposée fête qui n’existait pas en réalité était fait par les autres conspirateurs. Dans un gâteau du cyanure, qui n’eut aucun effet. Certains diront que c’est parce que Raspoutine possédait des pouvoirs particuliers, d’autres que la chaleur de la cuisson du gâteau a anéanti pour un temps les effets du cyanure. Quoi qu’il en soit, l’heure avance et Raspoutine n’est toujours pas mort. Félix se demande alors que faire, et les autres conspirateurs lui disent qu’il vaudrait mieux passer à une méthode plus radicale. Il utilise alors un pistolet, et la légende veut que Félix, se penchant sur le corps de Raspoutine apparemment mort, ce dernier l’aurait brusquement   étranglé. Dégagé de la prise, on imagine Félix remontant les escaliers blanc comme un linge. Légende toujours, ils auraient retrouvés peu de temps plus tard Raspoutine en haut des escaliers également, celui-ci aurait rampé jusqu’en haut malgré la balle dans le ventre. Deux coups de pistolet plus tard, ils noient le corps dans la Néva, et bons criminels débutants, oublient de le lester. Le corps flotte le lendemain, et il est peu difficile de retrouver les criminels qui sont arrêtés. L’autopsie du corps (et ça c’est véridique) révéla qu’il respirait encore lorsqu’il fut jeté à l’eau ! Moi je dis, costaud la bête.

Felix Jusupov, represented on the photo beside Rasputin, participated in this murder, which took place in the basements of the residence that we visited. It was rather glaucous to be on the scene of a crime even ancient, especially that the murder is particularly glaucous itself! Felix had said to Rasputin that he would introduce him to his wife, for I do not know any more which reason, doubtless for Rasputin to widen his network of strategic relations. When he arrived, Felix said to him that his wife was at the moment at a small party with friends, and he thus asked him to wait the time she arrives and invited him in the basement of the residence for a small meal. The noises of the supposed party which did not exist in reality was made by the other conspirators. In a cake, cyanide, which had no effect. Some people will say that it is because Rasputin possessed particular powers, others that the heat of the cooking of the cake annihilated for a while the effects of the cyanide. Anyway, the time moves and Rasputin is still not dead. Felix wonders what to do, and the other conspirators say to him that it would be better to use a more radical method. He use then a pistol, and the legend wants that Felix, bending over the body of apparently dead of Rasputin, this last one would have abruptly choked him. Safe from  the grip, we imagine Felix going up in staircases as white as a sheet. Legend always, they would have found a few time later Rasputin at the top of staircases also, this one would have crawled until top in spite of the bullet in the stomach. Two pistol shots later, they flood the body in the Neva, and as good criminal beginners, forget to ballast him. The body floats the day after, and it is little difficult to find the criminals who are arrested. The autopsy of the body (and that, it is true) revealed that he still breathed when he was thrown to the water! I say, sturdy man.

.

Bref vous imaginez qu’après une telle histoire, racontée sur les lieux même des évènements, on était contents de remonter à l’air libre ^^. On termine notre voyage avec une dernière photo de Saint Pétersbourg, cette église qu’on a vu seulement de loin, j’ai dû bien prendre une vingtaine de photos d’elle avant de l’avoir enfin à peu près bien !! J’ai réussi !

In brief you can imagine that after such a story, told in the place of the events, we were satisfied to go back up outdoors ^^. We end our journey with a last photo of Saint Petersburg, this church that we saw only by far, I have taken about twenty photos of it before it was quite good really!! I succeed!

Et retour endormi, passage chanceux à la frontière car pas de vérification des sacs. Comme dirait le chauffeur marrant, « si on avait su on aurait pris plus de cigarettes et d’alcool ! ». Enfin moi je transportais les cigarettes et l’alcool surplus des autres. Participer à leur intoxication, alala je vous jure. Et pour finir, un superbe coucher de soleil !

And sleepy return, fortunate passage on the border because no check of bags. As would say the funny driver,  » if we had known we would have taken more cigarettes and alcohol! « . Finally I transported cigarettes and alcohol surplus of the others. To participate in their poisoning, alala bad. And to finish, a magnificent sunset!

Cette photo est prise du bus !! (Les vitres étaient pas nettes pourtant, je comprends pas ^^). J’en reviens pas comment j’ai bien choisi mon nouvel appareil photo, je suis trop contente ! This photo is taken from the bus!! (Windows were not clear nevertheless, I do not understand^^). I chose well my new camera, I am too satisfied!

.

J’espère que vous avez apprécié ma petite visite guidée et que cela vous a donné envie d’en savoir plus sur la Russie et si vous en avez la chance, d’y partir à votre tour ! See you 🙂. I hope that you appreciated my small guided tour and that it tempted you to know more about Russia and if you are lucky, to go there also! See you 🙂

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :