« O Gabriella » de Blackmen Bluz

Une chanson que j’ai entendu à la radio et que j’ai adoré ! En créole mauricien bien sûr. Canailloute la chanson. Bonne écoute 🙂

(Verse 1)
Premier fois ki mo ti croise avek toi
Mo ti gagne ene vibration
Mo ti kroire ki mo pe rever la

To regard trouve sa zwer
Mo mari kontent sa
Et meme que tes courbes
Ils m’font retirer les draps

(Chorus 1)
Ohh, Gabriella
To sever tous tous ar moi
Letan to mars avek moi

Ohh, Gabriella
Banne lezot guet moi traver
Letan to mars avek moi

(Verse 2)
Premier fois ki to ti dans avek moi
Mo ti gagne ene sensation
Mo ti kroire mo pe rever la

Sa maniere ki to ti bouz avek moi
Kan plitard dan mo someil
Mone fini par mouille mo draps

(Chorus 2)
Ohh, Gabriella
Dan tou fam ki mo fine zwen
Pena pli serye ki toi

Ohh, Gabriella
Sa maniere ki to tous moi
Mo la peau li mari kontent sa

Elle me fait tourner la tete (paraparappaa..)
Par la façon qu’elle est faite (paraparappaa..)
Quand elle posait ses yeux sur moi (paraparappaa..)
Je ne reponds plus de moiii, oohh

(Bridge X2)
Mo ti fam mistere, mo ti pomme vert
Quand mo pe guet moi, pas vole dan l’air
Mo la vie pu toi, sa toi pena ken sense
Mo cadeau la vie, pu moi li ene chance

Elle me fait tourner la tete (paraparappaa..)
Par la façon qu’elle est faite (paraparappaa..)
Quand elle posait ses yeux sur moi (paraparappaa..)
Je ne reponds plus de moiii, oohh

(Chorus 3)
Ohh, Gabriella
Premier fois ki mo ti trouv toi
Mo ti kroire ki mo pe rever laa

Ohh, Gabriella
Dans ce monde fais de nuage
Je te prenais et tu aimais çaaa..

Ohh, Gabriella
Hier soir ler pe rod tanne chanson
Galoup deriere toi

Ohh, Gabriella…..

Poets of the Fall

Les groupes finlandais, j’en connaissais déjà quelques uns avant de partir sur leurs terres bientôt enneigées. Mais en Finlande, entourée de gens de toutes nationalités, j’étais avide de découvrir d’autres groupes, tchèques, japonais, allemands… mais aussi finlandais évidemment. Il y a j’en suis sûre de nombreux groupes de qualité qui ne sont pas ou peu connus internationalement, et qui méritent d’être écoutés. Poets of the Fall est un de ceux-là. J’aurais pu vous parler de The Rasmus ou Lordi, mais ce sont deux groupes finlandais que tout le monde connaît ! Alors les Poètes de l’Automne, vous êtes qui ?

(suite…)

Soeurs de choeur

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Loore, une de mes deux sœurs 🙂

HYVÄÄ SYNTYMÄPAIVÄÄ !                        HAPPY BIRTHDAY !

BON ANNIVERSAIRE !

OTANJOUBI OMEDETO !

SAENG EEL CHOOK HAH HAHM NEE DAH !

ALLES GUTE ZUM GEBURTSTAG !

En cette occasion, où cette jeune star (d’où les lunettes) atteint la majorité -1, j’ai décidé de publier un article sur un projet qu’on prépare toutes les depuis que je suis rentrée de Finlande. Hmm hmm, qu’est-ce que ça pourrait bien être…

(suite…)

Funky Monkey Babys

Du J rock hip-hop pop ça vous tente ? Ceux-là ne vous capteront pas par un excès de bishitude, mais ouvrez grand vos oreilles elles pourraient être charmées…

(suite…)

I want somebody – Arashi

Arashi kanji
Ce que j’écoute à fond en ce moment ! Arashi au début je détestais. Même avec le beau Jun Matsumoto dans la bande, je n’aimais pas (oui oui je vous apprend que la musique s’écoute avec les yeux xD. Bon non en fait, mais pour la mauvaise musique, oui xD). Mais le pire c’est que j’ai fini par m’habituer et aimer !  Je pense aussi que Johnny’s entertainment fait bien de faire participer les membres de ses boysbands à un maximum de dramas, car quand on connait les bonshommes, qu’ils nous ont fait sourire et même tiré des petites larmes, en écoutant leur musique on est plus si objectif. Comme ce que mon frère ferait serait toujours merveilleux par exemple, en écoutant à nouveau Arashi j’écoute un boysband que par avance j’aime déjà du coup ! Ca aide. Désolée pour cette petite analyse psychologique de la chose ^^.

La Bohème – Charles Aznavour

When I arrived in Erasmus in Finland, I was exciting to make the others discovering some french music I like. But if those songs are listened without understanding the meaning, it is still beautiful but there is some kind of lack ! So I did some translations of my favourite songs, and here is the most famous song of an important old french singer, Charles Aznavour, born in Armenia. I put my own translation here because I took time to do it, but still my english is far from perfection, so you will surely find a better one on the video *and laught at mine heeem :-D* ! Let you discovering !

(suite…)

Tayou no namida – NewS

Une autre que j’aime…

太陽のナミダ

Taiyou no Namida                                                                        Les Larmes du Soleil

眠れぬ夜寝返りをうつ
つかの間の夢を見ていた
聞こえて来るのは多分雨の音
このまま果たせない夢追うだけ?
それじゃ何も癒せないよ
何が二人起こしたいのなら
今すぐここを飛び出してゆけ
傘も持たず君のいる場所に

Nemurenu yoru nekaeri wo utsu        Un rêve impossible qui m’empêche de me coucher
Tsukanoma no yume wo mite ita           la nuit quand bien même je ne peux pas dormir
Kikoete kuru nowa tabun ame no oto                     C’est certainement le son de la pluie

que j’entends tomber
Kono mama hatasenai yume ou dake   Je ne fais que courir après des rêves sans fin
Sore ja nanimo iyasenai yo                                               Et cela ne me rassure en rien
Nani ga futari okoshitai no nara                          Si je veux que notre relation progresse
Ima sugu koko wo tobidashite yuke                 Je dois m’échapper d’ici, immédiatement
Kasa mo motazu kimi no iru basho ni     Sans prendre la peine d’emporter un parapluie

ギラギラ太陽 この空どこかで
身を潜め探してる燃え切れないハートを
地上で僕ら
じりじりしながら
燃え上がる日が来るの待ち続けていた
Ah…
まだ止まない雨
太陽のナミダ

Gira gira taiyou kono sora dokoka de Le soleil est éblouissant, là haut dans le ciel
Mi wo hisome sagashiteru moekirenai haato wo
Il se cache et est à la recherche
d’un cœur qui ne s’essoufflera pas
Chijou de bokura jiri jiri shinagara
Alors que moi, je me consume sur terre
Moeagaru hi ga kuru no machi tsuzukete ita                 Je n’ai cessé d’attendre la venue
du brûlant soleil
Ah… mada yamanai ame                      Ah.. mais la pluie ne veut toujours pas s’arrêter
Taiyou no namida                                                                              Larmes du soleil

止まりそうな時計の針寝ぼけ眼で見つめている
聞こえてくるのは多分雨の音
このままここで待ち続けるのかい
それじゃ何も変わらないよ
僕が僕自身になるために
今すぐこの街飛び出してゆこう
傘を捨てて君のいる場所へ

Tomarisou na tokei hari                          Les aiguilles de ma montre semblent arrêtées,
Neboke ma de koko mitsumete iru                             je les observe les yeux endormis
Kikoete kuru nowa tabun ame no oto                     C’est certainement le son de la pluie
que j’entends tomber
Kono mama koko de machi tsuzukeru no kai                    Vais-je simplement continuer
à attendre ici ?
Sore ja nanimo kawaranai yo                                                  Mais ça ne changera rien
Boku ga boku jishin ni naru tame ni                                  Pour être ce que je veux être
Ima sugu kono machi tobidashite yukou                 Je dois me détacher de cette attente
maintenant
Kasa wo sutete kimi no iru basho e          Je lâche mon parapluie et je viens te rejoindre

Gira gira taiyou kono yo no subete wo            Le soleil est éblouissant et il nous propose
tout ce qu’on souhaite au monde
Sagashidashi yakitsukuse to machikamaete iru               J’ai tellement hâte de le trouver
et de le graver dans ma mémoire
Chijou de bokura kizukanu furishite                            En réalité, nous faisons semblant
de ne rien remarquer
Mukidashi no yokubou wo kakusou to shiteta           Nous nous mentons à nous-mêmes,
en cachant nos vrais désirs
Ah… furi tsuzuku ame                                               Ah… la pluie ne cesse de tomber
Taiyou no namida                                                                              Larmes du soleil

ギラギラ太陽 この空どこかで
身を潜め探してる燃え切れないハートを
地上で僕ら じりじりしながら
燃え上がる日が来るの待ち続けていた
Ah…まだ止まない雨

Gira gira taiyou kono sora dokoka de          Le soleil est éblouissant, là haut dans le ciel
Mi wo hisome sagashiteru moekirenai haato wo              Il se cache et est à la recherche
d’un cœur qui ne s’essoufflera pas
Chijou de boku ga jiri jiri shinagara                   Alors que moi, je me consume sur terre
Moeagaru hi ga kuru no machi tsuzukete ita                 Je n’ai cessé d’attendre la venue
du brûlant soleil
Ah… mada yamanai ame                      Ah.. mais la pluie ne veut toujours pas s’arrêter
Taiyou no namida                                                                              Larmes du soleil

.

Ai no matadoru – NewS

De gauche à droite et de haut en bas, ニューズ (NewS) c’est parti pour les présentations : Tegoshi Yuya, Masuda Takahisa, Koyama Keiichiro, Nishikido Ryo, Tomohisa Yamashita et Kato Shigeaki.

NewS est un boys-band japonais dont le succès grandissant dépasse maintenant les limites nippones. Il est vrai que pour écouter leurs chansons il ne faut pas ne jurer que par le rock par exemple, car la musique japonaise est assez différente (et a donc un nom particulier, la J-Pop) de ce qu’on peut entendre ailleurs. J’ai conscience que ce groupe n’a pas une qualité musicale et parolière exceptionnelle, mais leurs musiques sont plus pour la fête et la danse ! Moi qui aime danser, c’est parfait, et un peu d’eau de rose de temps en temps… Allez on pardonne, c’est bien parce que vous êtes tout mignons et tout souriants. Voici une chanson qui me fait automatiquement lever de ma chaise et danser, et qui est un mélange entre pop japonaise et musique latino, une autre culture que j’aime beaucoup… J’ai été assez surprise en lisant la traduction, d’autant que le parolier en est Tegoshi Yûya, le membre à l’air le plus innocent du groupe, dire que je chantais ça à tue-tête sans savoir ce que je disais ! :-p J’ai fait la traduction en français à partir de la traduction en anglais, je ne garanti donc pas qu’elle soit fidèle à la chanson, d’autant plus que dans ma recherche de traductions je trouve parfois des versions très différentes, mais du moins ça donne l’idée générale. C’est parti les amis pour « L’amour d’un matador ».

(suite…)

Cours de finnois – Finnish course

J’ai hésité à copier cet article présent de mon autre blog ici, voulant garder un style d’écriture façon « roman », mais il est intéressant je crois que je vous fasse découvrir un peu de la langue finnoise… Voici donc quelques mots basiques !

I hesitated to copy this present article from my other blog here, wanting to keep a style of writing manner « novel « , but it is interesting I think that I make you discover a bit of Finnish language… So here are some basic words !

En finnois, il n’y a pas de genre féminin ou masculin (et par  conséquent de genre neutre non plus :-). Les verbes se conjuguent, pas comme en anglais où c’est plus simple, cependant ce n’est pas tout aussi compliqué qu’en français. Les articles tels que « à », « dans » sont collés au mot. Voici pour quelques considérations grammaticales, voici maintenant les mots très basiques à savoir en Finlande :

In Finnish, there is not female or masculine type (and as a result of neutral type either :-). Verbs are conjugated, not as in English where it is easier, however it is not as complicated as in French. Articles such as « by », « in  » are glued on the word. That’s off for those grammatical considerations, here is now the very basic words that must to be known in Finland :

(suite…)

Bollywood Love

« Brice and Prejudice » alias « Coup de foudre à Bollywood » pour le titre français de cette version bollywodienne est un film que j’ai particulièrement aimé. La réalisatrice est d’origine indienne vivant en Angleterre, et ce film est un mélange des films bollywoodiens, hollywoodiens et anglais. On peut trouver des défauts dans les trois, mais cet entremêlement apporte quelque chose de nouveau pour chaque ! On y retrouve la magnifique Aishwarya Rai (Miss Monde 1994 et actrice indienne) dont je suis très jalouse ^^. Un film simple mais très agréable à regarder, et particulièrement pour les danses et la musique. Le film comporte des danses indiennes typiques, cette chanson correspond plus à une version européenne. L’Inde… un pays qui me fait rêver par la prestance de ces femmes, la beauté de leurs danses et des tissus qu’elles portent. Mahatma Gandhi concluera cet article… « Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes ».

« No life, without wife », musique et paroles… let’s go !

(suite…)