Kawaii !

Pourquoi on les aime ces jeunes stars japonaises ? Ce n’est pas la qualité musicale des boys-band non, peut-être alors parce qu’ils sont beaux, et ils le savent, et sexys :-). Mais ils peuvent être drôle et adorables… Et si en regardant les vidéos qui suivent vous commencez à sourire comme une niaise (oui parce que les niais vont pas sourire, donc c’est niaise) en joignant ses deux mains et dire « kawaiiii ! » (= mignon), ou pouffer, c’est un phénomène normal, rassurez-vous.

Continuer la lecture »

Johnny’s et Kat-Tun

JOHNNY’S


Je n’osais pas écrire de trop sur les dramas et la culture japonaise en général, car je n’avais pas envie que ce blog tourne au blog de la pure fan ne parlant que de ça, mais après tout c’est ce qui m’intéresse en ce moment ! Il faut savoir qu’au Japon existe une vraie usine à stars masculines nommée Johnny’s entertainment. Les jeunes sont recrutés tôt, entre 11 et 14 ans, et sont formés pour être acteurs, chanteurs, danseurs, présentateurs d’émission (le tout à la fois bien sûr)… Et cette agence de talent est à l’origine de nombreux groupes de musique à succès au Japon, comme les Kinki Kids, News, Arashi ou Tackey & Tsubasa. Dans chaque drama presque on retrouve un « Johnny’s ».

Protégé : Soirée d’adieu – Farewell evening

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Helsinki, oui encore – Helsinki, yes still

Et nous revoilà à Helsinki pour la fin du voyage. Je n’avais pas vu la capitale depuis Noël quand ma famille était venue affronter la nuit quasi-éternelle, Marion, Nolwenn et Khaled l’ont quitté 6 jours auparavant, avec pleins de magnifiques photos ensoleillées.

And here we are  in Helsinki for the end of trip. I had not seen the capital since Christmas when my family came to confront the almost endless night, Marion, Nolwenn and Khaled left it 6 days before, with fulls of splendid sunny photos.

On a eut le temps d’aller voir le monument dédié au compositeur finlandais le plus célèbre et celui qui a désespérément laissé dans l’ombre les autres compositeurs à l’époque où il exerçait son art, j’ai nommé Jean Sibelius (pour en savoir plus que ce qui suit, cliquez sur le lien). Il est né en 1865 dans une ville proche d’Helsinki. Originaire d’une famille suédophone, il fit ses études dans une école de langue finnoise. Étudiant en droit, il interrompit ses études pour se consacrer à l’étude du violon et de la composition à Berlin et Vienne. Mais ayant commencé trop tard, à l’âge de 16 ans, il ne deviendra jamais un grand virtuose, et la frustration qu’il en aura ressenti apparaît dans son célèbre Concerto pour Violon, qui est l’un des plus difficiles au monde. Concerto que j’ai eu l’occasion d’écouter dans le grand amphi à l’université il y a quelques mois de ça !

We had time to go to see the monument devoted to the most famous finnish compositor and the one who has hopelessly left in shade other compositors at the time he exercised his art, I name Jean Sibelius (to know about it more that what follows, click on link). He was born in 1865 in a city close to Helsinki. Born in a swedish speaker family, he studied in a finnish speaking school. Law student, he interrupted his studies to dedicate himself to the study of the violin and composition in Berlin and Vienne. But having begun to late, at the age of 16 years old, he would never become a big virtuoso, and frustration that he would have felt appears in his famous Concerto for Violin, that is one of the most difficult in the world. Concerto whih I had the opportunity to listen in the big amphi at the university some months ago of this !

Pour écouter ce concerto, cliquez sur les liens suivants : Partie 1 ; Partie 2 ; Partie 3 ; Partie 4
To listen this concerto, click on the links above.

Continuer la lecture »

Rovaniemi en Laponie – Rovaniemi in Lapland

Nous sommes donc arrivés au petit matin plus au nord de la Finlande, dans une région appelée la Laponie… Dans un sens large, la Laponie désigne le pays des saami et se situe au nord de plusieurs pays, la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie. Dans un sens stricte elle est partagée entre la Suède et la Finlande. La température peut y varier entre -40°c l’hiver et… +30°c l’été ! Wikipédia m’étonnera toujours. L’animal lapon le plus connu est bien sûr le renne, on en compte plus de 40 000.

So we arrived early in the morning more in the north of Finland, in a region called Lapland… In a broad sense, Lapland is the country of saami and is north of several countries, Norway, Sweden, Finland and Russia. In a sense strict it is shared between Sweden and Finland. The temperature can vary in winter time between -40°c and… +30°c at summer time ! Wikipédia will always surprise me. The most known lapp animal is of course the reindeer, we count more than 40 000 of them.

La Laponie au sens large du terme. Lapland in its wide meaning.

Continuer la lecture »

Tampere

Nous sommes donc repartis tôt le matin pour quelques heures de train, direction Tampere, une ville au sud-ouest de la Finlande. En bons voyageurs la première chose que nous avons fait est de regarder une carte de la ville, et surprise du moins pour ma part, il y a une ville à proximité de Tampere nommée Nokia ! Oui pour ceux qui ne le savent pas, Nokia la marque de téléphones portables est finlandaise. Je me suis demandé à ce moment-là s’il y avait un lien entre le label multi-national et la petite ville, si elle avait existé avant ou après… Je viens de vérifier, Nokia est bien la ville de naissance de cette compagnie, bien qu’elle n’est plus aucune activités là-bas désormais. Mais revenons à nos moutons et Tampere.

So we left again early in the morning for some hours of train, direction Tampere, a city in the south-west of Finland. As good travellers the first thing we did was to look at a map of the city, and surprise at least for me, there is a city close to Tampere named Nokia ! Yes for those who do not know it, Nokia the label of mobile phones is finnish. I wondered at this instant if there was a link between the multinational label and the small city there, if it had existed before or after… I have just checked, Nokia is definitely the born city of this company, even if it does not have any activities there anymore. But let’s come back to our subject anc Tampere.

Continuer la lecture »

Kuopio

Ayant fait la fête, nous sommes rentrés vers 1h du matin, on avait encore des sandwiches à faire pour la journée du lendemain (ou plutôt pour le jour même), et vérifier nos affaires pour prendre le train à… 5h10. Oui oui 5h10, pas 17h10. Bref on a pas beaucoup dormi cette nuit-là, et s’est un peu rattrapé dans le train malgré le changement de train ! Nolwenn Marion et Khaled ont vraiment bien programmé leur voyage, et ont pris ainsi que moi la carte « one country pass » pour le train, qui donne le droit, selon les formules, de voyager illimité quelques jours dans un mois. Nous avions la carte « 5 jours en un mois », le plan était donc de rester quelques jours à Joensuu puis de partir visiter un peu plus de la Finlande. Nous nous dirigions donc pour cette première étape vers Kuopio, une ville au nord-ouest de Joensuu.

Having partied, we came back around 1 am, we still had sandwiches to make for the following day (or rather for the same day), and to check our stuff before taking the train at… 5h10. Yes yes 5h10, not 17h10. In brief we did not sleep a lot that night, and we a bit make it up in the train in spite of the change of train ! Nolwenn Marion and Khaled really programmed well their trip, and took as well as me the card « one country pass » for the train, which gives right, according to expressions, to travel limitless some days in a month. We had the card  » 5 days in month « , so plan was to stay some days in Joensuu then to visit a little more Finland. So we headed for this first stage to Kuopio, a city in the north-west of Joensuu.

Le tracé du voyage complet que nous avons effectué, Nolwenn, Khaled, Marion et moi, eux partant d’Helsinki, moi de Joensuu. Là nous en sommes à Kuopio pour ceux qui ne suivent pas XD. The line of the complete trip that we performed, Nolwenn, Khaled, Marion and me, them leaving from Helsinki, me from Joensuu. Now we are in Kuopio for those who do not follow XD.

Continuer la lecture »

Nolwenn, Khaled et Marion en Finlande => Joensuu

Certaines personnes m’avaient dit qu’il fallait vraiment que des amis soient motivés pour venir jusqu’à Joensuu en Finlande… Prendre le train, puis l’avion, et encore 5h de train entre Helsinki et Joensuu… La route est longue pour atteindre le bel endroit où j’ai posé mes 45 kg de bagages il y a quelques mois de ça ! Eh bien trois de mes chers amis l’ont fait ! Ils sont arrivés à Helsinki le 14 Février, et pendant qu’ils visitaient la capitale, je m’impatientais de les retrouver. J’ai donc accueilli 3 emmitouflés gelés à la gare, nous avons couru pour ne pas rater le dernier bus et nous mettre au chaud dans mon appartement. Que c’est bon de retrouver un peu du temps où on pouvait se voir toutes les semaines ! Vive les soirées fous rires et Che Guevara. Nous avons le lendemain commencé par la visite de Joensuu.

Certain persons had said to me that it was really necessary that friends are motivated to come until Joensuu in Finland… Take the train, then the plane, and another 5h of train between Helsinki and Joensuu… The road is long to attain the nice place where I put down 45 my kg of baggages some months ago ! Oh well three of my dear friends did it ! They arrived at Helsinki on 14th of February, and while they were visiting the capital, I got impatient to see them. So I received 3 muffling up frozen at the railway station, we ran not to miss the last bus and put us in warm in my flat. That is so good to refind a bit those days when we could see each other every week ! Three cheers for parties mad laughs and Che Guevara. We the following day began with the visit of Joensuu.

Continuer la lecture »

Protégé : Saint Valentin à Karjamäentie – Valentine Day in Karjamäentie

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Amour – Love

Certaines personnes m’ont demandé pourquoi j’étais célibataire… C’est à la fois un choix et ça n’en est pas un… Parce que j’ai été blessée autrefois, et que mon cœur a peur maintenant. Parce que j’ai blessé aussi et ne compte pas continuer. Parce que je ne suis (presque) plus une rêveuse naïve, en tout cas en ce qui concerne les hommes, et que je sais mieux quelle personne me correspondrait. Parce qu’ici, s’ils ne vont pas rentrer dans leur pays d’origine, ils resteront en Finlande. Parce que je ne sais pas jouer comme dirait Céline, et que d’avoir un petit ami pour un temps me paraîtra vide de sens, et que je pleurerais quand même quand il faudra se séparer. Parce que j’ai appris que les amis sont bien plus importants, ils sont toujours là alors que l’amour passe, parfois. Parce que je n’ai pas encore rencontré l’homme en qui j’aurais confiance et qui paraîtra à mes yeux irremplaçable… Ou que je n’ose pas en laisser un le devenir. Plusieurs me semblent adorables. Parce qu’aussi j’aime trop ma liberté pour l’attacher à n’importe lequel qui sera jaloux et qui transformera mon cerveau en bouilloire. Une relation demande de faire beaucoup de compromis, d’écoute et de compréhension, et ainsi pas tout le monde peut en vivre une équilibrée. Parce que cette année Erasmus elle est égoïstement pour moi. Paraît-elle contraire à l’amour ? Non, elle me fait grandir en maturité, rencontrer des gens formidables… Et la maturité est nécessaire pour que la prochaine fois, je sois attirée par la bonne personne pour moi, et connaisse une relation équilibrée où l’autre ne sera pas une menace pour un Moi peu confiant… Avancer face au chemin main dans la main, et non pas se regarder l’un et l’autre, dans une fusion maladive. L’amour non pas comme deux soleils essayant de se manger l’un et l’autre (astronomiquement parlant, c’est bon ?!!), mais comme deux planètes tentant de trouver leur équilibre orbital autour du soleil.

Certain persons asked me why I am single… It is at the same time a choice and not one… Because I was hurt in the past, and because my heart is now afraid. Because I also hurt and do not intend to go on. Because I am not (almost) any more a naive dreamer at least concerning men, and I know better the person who would correspond to me. Because here, if they are not going to come back into their own country, they will stay in Finland. Because I do not know how to play as would say Céline, and because to have a boyfriend for a while will appear to me meaning lacked, and I would really mourn when it would be necessary to part. Because I learnt that the friends are more important, they are always there while love passes, sometimes. Because I have not met yet the man in who I would trust and who will appear in my eyes irreplaceable… Or that I do not dare to let one becoming that important. Several people seem to me adorable. Because also I like my freedom too much to tie it in whatever person who will be jealous and who will transform my cerebrum into a kettle. A relation asks to make of a lot compromises, of listening and understanding, and so not everybody can live a balanced relation. Because this Erasmus year is selfishly for me. Does it seem opposite to love ? No, it makes me growing in maturity (adulthood ?), meet tremendous people… And maturity (adulthood ?) is necessary so that next time, I will be attracted by the good person for me, and know a balanced relation where other one will not be a threat for the Me not much entrusting… To advance faced with the way hand in hand, and not to look one and the other, in one was in an unhealthy fusion. Love is not as two suns trying to eat each other (astronomically speaking, is it good ?!!), but as two planets trying to find their orbitral equilibrium around the sun.