Latino, latino…

Mi español está lejos, sin embargo me gustará escribir un pequeño artículo en esta lengua… ¿ Para hablar de qué ? Hmmm… de una pelicula que se llama « Dirty Dancing II ». La historia se pasa en Cuba, durante la revolución. Es el encuentro entra americanos del norte y la cultura cubana por el baile. ¡ Esto no es grand arte, pero a mi me gusta mucho ritmos latinos y baile como sabéis ! Y el actor principio Diego Luna sobre todo… Mi Dios, que es tórrido. ¡ Una película a ver en versión original !

Polyfollia 2008

…. c’est bientôt ! Plus exactement du 29 octobre au 2 novembre, à Saint-Lô dans la Manche (50). Pour voir les ensembles invités, écouter des extraits, en savoir plus sur ce festival… Vous êtes libres d’aller sur : http://www.polyfollia.org

…. it is soon! More exactly from October 29th till November 2nd, in Saint-Lô in Manche (50). To see invited groups, listen to extracts, in knowledge more on this festival… You are free to go on: http://www.polyfollia.org

Confère également mes anciens articles / Also confer my ancient articles:
Présentation de Polyfollia (2006)
Polyfollia, c’est aussi un festival d’été (2007)

The Gold Company


Mais mieux vaut un peu de musique qu’un long discours ! Voici les Touché, groupe danois de jazz vocal, au festival Polyfollia 2006.

Carmina Burana

Bon là c’est le jeu « Où est Charlie ? » lol

Zoum zoum zoum !

Répétition des Carmina Burana en « Cubisme » (merci Gimp 2 :-). C’est choli non ?!

Liens :
Carmina Burana et le Seigneur des anneaux…
Annonce du concert sur le site du COUR

.

Deuil

Un texte brut de décoffrage car c’est une libération d’émotions, ça va beaucoup mieux quand les mots sont posés sur le papier, ils ne sont plus en nous après !

Ton absence
Mon dégoût
De t’aimer
Toujours encore
De regretter
Plus ta française
Plus ton amour
Deuil impossible
Narcisse et son histoire
Moi et ma mémoire
Quelle pitié

Seule et solitaire
Positif majoritaire
Plus de souffrance
Plus de crises
Plus de douleurs
Mais parfois
Les bonds de ma poitrine
Je t’ai serré dans mes bras
Si souvent
Si souvent

Être heureuse
Quand et comment
Ici ou ailleurs
Dans cette vie ou après
Toi que je regarde
Toi qui ne voit pas
Quelle main
Sans blessures
Marchera sur le chemin
Des blessures j’en ais trop

« Mon petit coeur blessé »
Oh comme tu savais
Les sonneries vides
Et les rires d’une idiote
Longue est la douleur
Longue est l’attente
D’un soleil à mon horizon

Ne plus penser
Ne plus sentir
Je serais heureuse… un jour

Why don’t you get a job – The Offspring

I love it. Mettre le son à fond !

Le Sud… Musée océanographique de Monaco

Bars

Mes frères et sœurs d’amour

21

Ça y est le « bel âge » des 20 ans est passé… L’année de mes 21 ans sera sous le signe de la découverte et du changement, sous la neige de Finlande !

Un plus sur moi

J’avais dit que je ferais un petit topo sur moi, un peu moins stéréotypé que « Coca ou Pepsi ? Coca »… Topo non exhaustif, c’est pas parce qu’il s’agit de moi, mais un être est en constante évolution et ne se résume pas à quelques mots (sinon je sais pas ce que je fous en psycho). Je suis :

Rêveuse. J’avais perdu cette caractéristique car la réalité m’a rappelé à l’ordre parfois… Mais je retrouve quelques uns de mes rêves, et, sans me boucher les yeux, ils sont un moteur
Etourdie : chers amis vous en faites malheureusement les frais parfois, mais sujet de plaisanterie, ouf alors vous ne m’en voulez pas trop…
Passionnée : un peu trop, il faut que j’apprenne à me contrôler (genre je m’énerve contre quelqu’un qui s’énerve… intelligent).
Amoureuse : de la vie, des belles choses, de la musique… On va mourir un jour eh oui ! A partir de là y a des choses à retenir et d’autres à laisser de côté… Et il arrive que mon amourosité lol se fixe sur quelqu’un (c’est ma définition de l’amour : une caractéristique propre qui parfois se fixe sur quelqu’un s’il veut partager… On sent l’influence de la psycho 🙂
Râleuse, je crois pas vraiment à l’influence des signes du zodiaque, mais je suis malgré tout comme un bélier : je fonce dans le tas.
Naïve : un peu moins j’espère !

Bon ne vous fiez pas qu’à mes dires, les qualités on a jamais du mal à les reconnaitre, et je vais pas mettre des défauts très vilains (je dois être orgueilleuse aussi, là c’est moins « flatteur »)…

J’aime :
– ma famille : merci papa et maman de nous avoir offert un cadre de vie stable (et de m’avoir fait 4 frères et soeurs lol c’est trop cool)
– mes amis : mention particulière au « club des cinq » qui m’a sauvé littéralement au collège
– la musique, et surtout le chant ! Ses vibrations qui traversent le corps, le partage avec les autres, la beauté que cela produit – pas toujours ^^- …
– Polyfollia : tant d’émotions partagées, une grande aventure avec des coeurs-sur-pattes
– le vélo : hmm, quelle sensation de liberté
– lynda lemay… elle est une passionnée, c’est peut-être pour ça que je m’y retrouve… Et le plus souvent pertinente sur les nombreux sujets délicats qu’elle aborde
– mes amis ! Ah non je l’ai déjà dit
– un truc évident : le soleil
– bon y en a d’autres mais ce sont les plus importants

Mes rêves, mes projets :
– parler anglais correctement, pour pouvoir discuter avec… tout le monde (d’où une demande Erasmus…)
– voyager, et en premier aller en Inde, pays avec une culture si riche… Et les sari c’est trop beau ^^
– faire un tour (du monde ?) en vélo. J’adoooore le vélo
– progresser au maximum en chant, et j’espère avoir assez d’assurance un jour pour rechanter en solo
– faire de l’humanitaire
– devenir psychologue, ou en tout cas faire un métier d’aide psychologique et/ou sociale aux autres
– voir ma famille, mes frères et soeurs qui grandissent et se construisent
– ne pas perdre mon âme d’enfant constituée d’espoir et d’optimisme ! Je vais végéter dans la vie sinon
– apprendre apprendre apprendre, lire aussi

Carnaval 2008

En ce jour où s’exprime librement toutes les folies humaines, j’ai troqué mon manteau et mes vêtements de petite étudiante contre un habit d’or fabriqué par mes soins, et me voilà en fée ! Puis j’ai rejoins une fille sortie de sa douche, un mec déguisé en lui-même, Lucky Luke, coccinelle et un mauritanien encore inconnu à ce jour ! Pour un défilé mémorable… Nous pouvons nous souvenir effectivement qu’il n’a plut qu’à la fin ! Ouah…

Rendons à César ce qui est à César : merci Gaëlle pour les photos !!!

Amour, toujours…

Avant, alors qu’on me demandait quels étaient les critères que j’attendrais d’un futur petit-ami, je haussais les épaules et je disais « bah, qu’il m’aime ». Moi je croyais qu’avec l’amour tout allait bien, que chacun dans le couple ferait alors de son mieux. Cette conception trop simpliste, « l’expérience » m’a prouvé qu’elle était erronée, et qu’un couple est une aventure si belle mais compliquée ! J’ai compris qu’il ne suffisait pas d’un regard posé sur moi pour que tout se passe bien. Cependant comme Edith Piaf je dis « Non rien de rien, non, je ne regrette rien, ni le bien qu’on m’a fait, ni le mal… ». Tout ça ne m’est pas égal, mais ma relation avec qui-vous-savez m’a fait grandir et sortir de l’adolescence, montré que les relations demandent un peu plus de diplomatie que je n’en utilisais autrefois… Cela a mis en évidence aussi qu’elles étaient les personnes réellement importantes pour moi, celles sur lesquelles j’ai pu compter. Parfois je me sens prête à passer à autre chose, parfois pas, ce qui est sûr, c’est que désormais j’ai des critères ! L’homme que j’aimerai sera non fumeur, fidèle, non macho, respectueux, n’ayant pas peur de dire la vérité, honnête avec moi et avec lui-même… Bref, « un pas parfait, parce que personne ne l’est jamais » (cf lynda lemay) mais un qui serait assez grand pour savoir que la vie est trop courte pour faire du mal à ceux qu’on aime : qui fera de son mieux. D’autres critères entrent compte, certains que je ne connais pas moi-même, mais un amour n’étant pas réduisible à des critères (c’est ce que je voulais signifier étant ado…), l’explication en reste trop complexe. Une rencontre amoureuse garde heureusement une part de magie.

Que j’ai vécu et que je revivrais